Conférence : « Le transhumanisme ou la fin de l’espèce humaine

Conférence : « Le transhumanisme ou la fin de l’espèce humaine

Paris Vox – Le mouvement Dextra poursuit son cycle de conférences hebdomadaires en recevant, ce vendredi 5 mai, à partir de 19 heures, Jean-Pierre Dickès pour évoquer la question du « transhumanisme ».


Cette perspective de l’évolution humaine inquiète à juste titre et son actualité est de plus en plus forte. La fiction nous rattrape chaque jours un peu plus !

Jean-Pierre Dickès est un écrivain français né en 1942. Spécialiste du picard, il a écrit plusieurs ouvrages dans le domaine éthique et médical.

Né en 1942 sous les bombardements à Boulogne-sur-Mer, il devient président de l’association régionaliste de la Société Académique du Boulonnais et y publie des ouvrages sur le patrimoine historique et la langue de la région1 tels que la biographie de sainte Ide de Boulogne. Il est l’auteur d’un important dictionnaire du picard.

Diplômé médecin en 1971, après son service militaire comme médecin parachutiste, il participe en 1981 à la création de la clinique d’Opale avec deux autres chirurgiens, tout en étant expert à la Cour d’Appel de Douai notamment lors du Procès d’Outreau. Il prend ensuite la direction de l’Association catholique des Infirmières et Médecins en 1998 et des Cahiers Saint Raphaël, revue trimestrielle traitant de tous les problèmes liés à l’éthique médicale selon la doctrine catholique. Ce type de publication est unique en Europe dans la mesure où c’est un véritable compendium de réflexion sur la médecine dans l’optique chrétienne.

Il est surtout connu pour son livre « La Blessure », racontant ses mésaventures dans le séminaire de Saint Sulpice à Paris en 1965, qu’il abandonnera sans se faire ordonner prêtre, faisant notamment état de la Crise moderniste.

Il a aussi créé depuis 2007 aux Philippines une association humanitaire du nom de Rosa Mystica. Elle dessert trois dispensaires. Mais surtout chaque année avec des volontaires de nombreux pays elle assure gratuitement les soins à une ville entière, entre 3000 et 6000 personnes. La mission la plus célèbre est celle de Tacloban (en 2014 et 2015), ville entièrement détruite par le cyclone tropical Haiyan. A Général Santos sur l’île de Mindanao, il crée un ensemble avec une église de vastes locaux attenant au dispensaire dont dépendra une école pour les Philippins.

Jean-Pierre Dickès anime un Libre journal sur Radio Courtoisie tous les quatre dimanches à 12h. Il a fait de nombreuses conférences dans toute la France sur des sujets historiques, de bioéthique, et de régionalisme.

Rendez-vous Vendredi 5 mai à 19 heures, Bar « Le Molière », 12 rue de Buci 75006 Paris.

Fermer le menu