Les pétards interdits à Paris jusqu’à vendredi

Les pétards interdits à Paris jusqu’à vendredi

Paris Vox – Le 14 juillet est devenu « traditionnellement » l’occasion de nombreuses exactions et dégradations, incendies de mobilier urbain et de voitures et d’attaques sur les forces de l’ordre à coup de pétards géants et de mortiers à feux d’artifices. Pour tenter de limiter la casse, la préfecture de police de Paris a décidé d’interdire jusqu’à vendredi quasiment tous les types de pétards dans la capitale.


Cette interdiction concerne également les trois départements de petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) qui sont autant de « zones sensibles » le soir de la fête nationale. Après les événements qui ont suivi la finale de la coupe d’Europe de football (voir notre article et notre vidéo), la prudence est en effet de mise.
Seuls les pétards et artifices de catégorie 1, sans danger et peu bruyants, échappent à la prohibition, catégorie 1. La vente au détail de carburant au détail est également interdite jusqu’à vendredi.

« Curieuse ambiance pour la veille d’une fête qui devrait unir et rassembler la population autour du souvenir de son histoire… » soupire un détaillant de farces et attrapes qui a presque totalement retiré pétards et artifices de son offre « depuis qu’ils ont été détournés de leur usage festif ».