Le dessinateur Siné enterré mercredi au cimetière de Montmartre

Le dessinateur Siné enterré mercredi au cimetière de Montmartre

Paris Vox – Il fut l’une des plumes phares de « Charlie Hebdo » avant d’en être écarté peu élégamment. Le journal l’a en effet licencié en 2008 suite à une chronique jugé tendancieuse, certains y ayant décelé des « relents d’antisémitisme ». Ce renvoi avait suscité quelques remous au sein et autour du titre qui se prévaut de défendre la liberté d’expression sous toutes ses formes et qui s’est même spécialisé dans les propos et dessins iconoclastes et irrévérencieux frisant souvent le (très) mauvais goût. Le dessinateur se montrera d’ailleurs assez amer bis à vis de cette éviction et du peu de solidarité dont il bénéficia au sein de la rédaction.
Siné avait ensuite fondé son propre journal « Siné Hebdo » qui fonctionnait difficilement et a été contraint de se transformer en mensuel.
Siné, de son vrai nom Maurice Sinet, est mort jeudi matin dans un hôpital parisien à l’âge de 87 ans. Il avait déjà fait construire sa tombe dans le cimetière de Montmartre où il va être enterré, une tombe insolite et d’un goût là aussi discutable, ornée d’un cactus en forme de doigt d’honneur et sur laquelle il est gravé « Mourir ? Plutôt crever ! ». Avant Charlie Hebdo, Siné avait également travaillé pour « France Dimanche » en 1952 puis pour le journal « L’Express » après avoir dessiné durant quelques années pour une petite revue anticléricale « J’y va-t-y j’y Vatican ».
Il y sera enterré « en fanfare », mercredi, si l’on en croit sa revue « Siné Mensuel » qui donne rendez-vous aux amis et admirateurs du vieux libertaire rendez-vous mercredi 11 mai au cimetière Montmartre à 16 heures
En hommage, le film « Mourir ? Plutôt crever ! », sorti en 2010 et retraçant la vie et l’œuvre du dessinateur, sera projeté ce vendredi 13 mai à Nuit Debout à 21h30.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance