Volley-ball : Earvin Ngapeth condamné pour l’agression d’un contrôleur

Volley-ball : Earvin Ngapeth condamné pour l’agression d’un contrôleur

Paris Vox – Il n’y pas que dans le football où les « petites stars » surpayées, se pensant au-dessus des lois valables pour la plèbe, « pètent les plombs » et se comportent comme de véritables voyous dès lors que leur quatre volontés ne sont pas réalisées.
Ainsi, le volleyeur tricolore aux 166 sélections en équipe nationale Earvin Ngapeth a été condamné, ce lundi, à trois mois de prison avec sursis et 3000 euros pour avoir agressé et frappé un contrôleur de la SNCF en juillet dernier dans le train « Paris-Bordeaux »..
Le contrôleur a été insulté et frappé après avoir voulu empêcher le frère d’Earvin Ngapeth de bloquer la porte du train pour « attendre un ami ».
Ce n’est pas la première fois que le joueur a des démêlés avec la justice, il a notamment été condamné en décembre 2014 à trois mois de prison avec sursis pour une bagarre dans une discothèque.

Fermer le menu