Retour sur un Salon de l’Agriculture très politique…

Retour sur un Salon de l’Agriculture très politique…

Paris Vox – Le salon de l’Agriculture vient de fermer ses portes. Nous vous proposons de revenir sur cette dernière édition.

Le salon de l’agriculture est l’un des salons les plus attendus par les parisiens. Notre équipe s’y est rendue et a proposé un compte rendu photo sur notre page Facebook.

La publication ayant entrainée le plus de réactions est la vidéo de trois porcelets jouant dans la paille :

Alors que le salon a fermé ses portes, quel bilan peut-t’on tirer de celui-ci ?

D’un point de vue comptable, la 56ème édition du Salon enregistre moins de visiteurs que l’année dernière. Ce sont ainsi 633.213 visiteurs qui se sont pressés dans les allées contre 672.000 en 2018.

salon agriculture politique

Les animaux étaient eux bels et bien présents comme à chaque édition. La plus grande ferme de France a dans ce sens comblé les enfants. Si établir une hiérarchie entre les animaux n’a pas de sens, on a pu constater un émerveillement particulier devant certains volatiles. Les ânes miniatures ont également eu leur lot d’adeptes !

Un salon éminemment politique…

Le salon de l’Agriculture demeure un haut lieu du débat politique en France. Emmanuel Macron aura ainsi passé toute une journée dans les travées. Habile, La République En Marche avait demandé à ses soutiens de venir en masse pour entourer le locataire de l’Élysée. On a ainsi évité les images de l’an dernier où Emmanuel Macron avait été conspué par la foule.

salon agriculture politique

Bruno Le Maire, le Ministre de l’Économie a été pour sa part accueilli par des grévistes de la Poste. Interpellé et conspué, Bruno Le Maire a été exfiltré par ses agents de sécurité.

A l’approche des élections européennes, l’UE a occupé de nombreux propos. Nicolas Dupont-Aignan a ainsi déclaré : « Avec la complicité de Macron, l’UE tue nos agriculteurs en instaurant une concurrence déloyale, normant des produits dangereux à travers des accords comme le CETA et en détruisant la PAC. Les Français voteront pour une liste qui les défendront en Europe. »

Marine Le Pen a également attaqué Emmanuel Macron, « responsable du chaos » et de la baisse de la politique agricole commune.

… et dans l’air du temps !

La politique était aussi présente de façon plus insidieuse sur les stands. On a ainsi pu voir de l’écriture dite inclusive sur le stand de la Confédération Paysanne et d’autres. Sur celui du Ministère de l’Agriculture, plusieurs expressions en anglais ornaient le stand et on se demande bien pourquoi…

Depuis quelques années, le régime alimentaire omnivore est contesté. Sous la pression de groupes « vegans », le fait de manger de la viande a de moins en moins bonne presse. En réponse, les syndicats des métiers de viandes font dorénavant la promotion du régime « flexitarien », ce mode alimentaire qui vise à consommer moins de viande rouge et de poisson mais de meilleur qualité.

Fermer le menu