13/14 mai : un week-end « Action Française »

13/14 mai : un week-end « Action Française »

Paris Vox – L’Action Française est l’une des plus anciennes organisations politiques hexagonales. Elle organise une série d’évènements le week-end prochain à Paris. Un colloque aura lieu samedi et dimanche  pendant lesquels se déroulera  la traditionnelle marche annuelle pour Sainte Jeanne d’Arc. Paris Vox a rencontré Antoine Berth, le porte-parole de l’Action Française, afin d’en savoir plus sur ces événements.


Paris Vox  : Le colloque de samedi aura pour thème « Refonder le bien commun », quel est le programme  ?

Antoine Berth  : Le Colloque démarrera à 14H avec une Table Ronde « Bien commun et gouvernement idéal » qui se posera les questions suivantes : Comment définir le bien commun et quelle forme de gouvernement peut permettre d’assurer qu’il sera constamment poursuivi  ? La participation politique des sujets sociaux à la vie de la Cité est-elle une condition, une marque du bien commun  ?
En prolongement, une seconde Table Ronde « Subsidiarité et solidarité » se questionnera sur la manière dont l’Etat doit ménager la liberté de chacun dans le cadre de la poursuite de ce Bien Commun et comment les individus conçoivent leurs propres actions afin d’y concourir.

Suivra une entrevue avec le Prince Jean qui nous a fait l’honneur de répondre à notre invitation.

Puis, une dernière Table Ronde « Biens Communs Immédiats » traitera de l’Urgence Sociale & de l’engagement de refonder l’action politique au service du Bien Commun.

Paris Vox  : La présence du Prince Jean de France sera un des temps forts ; que représente-t-il pour vous et pour les français  ?

Antoine Berth  Nous sommes ravis d’accueillir le Prince Jean auquel nous avions déjà rendu visite de manière plus informelle. Jean de France est héritier du Trône de France que le Président de la République tente vainement d’occuper depuis 2 siècles sans pour autant faire l’unité des Français.
La présence du Prince montre la volonté de la Famille Royale de s’impliquer auprès des Monarchistes politiques. Je pense que l’Action Française, par son renouveau opéré depuis quelques années, a donné envie au Prince Jean d’occuper la place de Prétendant qu’il se doit de tenir. La jeunesse d’AF, revigorée par sa participation, n’en sortira que plus motivée que jamais !

Paris Vox : Le dimanche 14 mai vous appelez vos membres à participer au défilé traditionnel pour Jeanne d’Arc, pourquoi faire ce défilé  ?

Antoine Berth  Défiler en hommage à Jeanne d’Arc c’est affirmer l’essence millénaire de la France, c’est rendre hommage à une héroïne de la Patrie à l’heure de la menace d’un changement de civilisation ou lorsque notre « nouveau » Président de la République nie l’existence même d’une culture française.
Il est important d’avoir des repères dans l’Histoire : un peuple qui se souvient est un peuple fort.

Paris Vox  : Que représente Jeanne d’Arc pour les jeunes générations  ?

Antoine Berth   Jeanne la guerrière, Jeanne la stratège, Jeanne la Sainte incarne ce pour quoi nous luttons. Cette simple Fille de France comme vous et moi s’est levée contre l’envahisseur et l’oppresseur pour redonner sa liberté à notre Peuple et pour redonner sa souveraineté à la France en allant faire couronner le Dauphin à Reims.
Toute proportion gardée, je ne peux m’empêcher de faire un parallèle entre la situation du temps de Jeanne avec les Anglais et celle des Français en 2017 avec l’Union Européenne, les pouvoirs financiers et les instances supranationales.
Le couronnement du Roi, l’instauration d’une nouvelle Monarchie en 2017 pourrait permettre une réelle démocratie locale et participative dans un Etat décentralisé avec une identité français de nouveau respectée.

Paris Vox  : Est-ce trop tard pour assister au colloque de samedi, sinon comment s’inscrire  ?

Antoine Berth  Vous pouvez encore vous inscrire :  https://www.actionfrancaise.net/evenement/colloque-refonder-bien-commun/
Il reste quelques places : dépêchez-vous !
Paris Vox  : Nous vous laissons conclure  :

Antoine Berth  Pour finir, je profite de m’exprimer dans un média Parisien pour redire aux Parigots et aux amoureux de Paname qu’il est inutile de vouloir préserver les identités locales sans vouloir un Etat capable de les préserver.
Nous pensons qu’on est Français à mesure que l’on est Basque, Normand, Breton, Francilien, Auvergnat, Flamand, Alsacien… Ce sont nos identités « régionales » qui forment l’identité nationale, ce sont nos territoires et nos terroirs qui forment la Patrie matérielle et immatérielle.
Certaines villes comme Paris ont développé un caractère très affirmé dans leur propre région. Parfois même à l’échelle de l’Arrondissement qui était d’ailleurs souvent un ancien village englouti par l’agglomération.
A l’Action Française, nous pensons que, puisque la France est plurielle, elle se doit d’avoir un Etat qui lui correspond, c’est à dire décentralisé où les villes seraient le meilleur vecteur de démocratie en mettant en place une véritable démocratie locale et participative où les Parisiens seraient encore plus impliqués et consultés dans l’organisation et la vie de leur Ville.

 

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance