Viol collectif sur le Champs-de-Mars

Viol collectif sur le Champs-de-Mars

Paris Vox – C’est une agression sexuelle d’une particulière barbarie qui  a eu lieu dans la nuit du dimanche  11 septembre au lundi 12 septembre en plein cœur de Paris.


 

Une jeune femme juste majeure et en difficultés familiales a en effet été victime d’un viol collectif au Champs de Mars dans le 7e arrondissement, à la suite d’un rendez-vous pris via Facebook.

Après avoir échangé sur internet avec un homme d’une vingtaine d’année, la jeune fille a passé la soirée de dimanche avec celui-ci, qui lui avait donné rendez-vous à Barbès, avant de se retrouver sur le Champs-de-Mars en compagnie de quatre autres hommes, certains connus des services de police. C’est là que le calvaire de la jeune femme a commencé et que les cinq individus ont abusé d’elle.

Selon les enquêteurs le viol était totalement organisé et prémédité. L’agression a été particulièrement violente et les policiers pensent que la victime aurait pu être tuée si des passants n’avaient pas fait fuir ses agresseurs. Ceux-ci lui auraient d’ailleurs déclaré qu’ils ne la tueraient pas « si elle venait faire la pute pour eux. »

Les policiers disposent de plusieurs éléments pour retrouver les criminels, notamment des photos, des adresses internet, des images de vidéosurveillance et surtout des traces ADN.

 

Mise à jour : Trois des violeurs présumés ont été interpellés dans un hôtel du 18e arrondissement. Agés de 17 ans, ils  sont de nationalité algérienne et s’apprêtaient à quitter Paris pour rejoindre l’Allemagne où ils résident.

Fermer le menu

Chroniques
Une fin du monde sans importance