Gay Pride : toujours des subventions mais plus de char de la Région

Gay Pride : toujours des subventions mais plus de char de la Région

Paris Vox – De l’art subtil de la politique… Valérie Pécresse, présidente « Les Républicains » du conseil régional, vient de réaliser un habile numéro de contorsion politique en annonçant que la région Ile de France continuerait à subventionner la Gay pride (Marche des fiertés LGBT) mais qu’il n’y aurait pas, cette année, de char aux couleurs de la Région dans le défilé.


Grâce à cette position « centriste », Valérie Pécresse parvient à ménager la chèvre et le chou… D’un côté elle donne des gages à son électorat droitier – notamment la part non négligeable du mouvement La Manif pour Tous qui a rallié les Républicains -, de l’autre elle ne dépasse pas les limites du politiquement correct, se garde des accusations « d’homophobie » et ne se met pas à dos les « minorités ».
« Nous financerons et continuerons de financer la Marche des Fiertés (Gay pride), devenue un symbole de la lutte contre l’homophobie » a-t-elle ainsi déclaré, précisément simplement qu’elle ne « partageait pas les vues politiques exprimées au cours de ce défilé ». Cette année, le montant de la subvention s’élèvera à 25 000 euros.
Une décision qui a malgré tout suscité l’ire du groupe EELV qui réclamait la possibilité d’avoir un char de la Région Île-de-France pour « seulement » 7.000 euros. Le groupe écologiste a même cherché à instrumentaliser le massacre d’Orlando (dont l’auteur est pourtant vraisemblablement lui-même homosexuel) en affirmant que le choix de Valérie Pécresse « au lendemain de l’attaque terroriste homophobe et meurtrière à Orlando, est un signal très négatif lourd de symboles. »

Fermer le menu