Au Musée Guimet, le Japon selon Araki

Au Musée Guimet, le Japon selon Araki

Paris Vox – 400 photographies du grand artiste Nobuyoshi Araki, mises en scène par le commissaire d’exposition Jérôme Neutres, sont actuellement présentées au Musée Guimet. Né le 25 mai 1940 à Tokyo, Araki, est une légende de la photographie, viscéralement attaché à sa terre et à ses thèmes fétiches comme l’amour, la sexualité, le deuil, les regrets, le souvenir…

Nobuyoshi Araki est notamment connu mondialement pour ses photographies de femmes ligotées selon les règles ancestrales du Kinbaku, pratique dont les origines remontent au XVe siècle.

Véritable journal intime d’un grand plasticien de la photographie pour qui « photographier est avant tout une façon d’exister », l’exposition se déploie selon un parcours thématique, depuis les séries consacrées aux fleurs, la scène de Tokyo, ou encore le Voyage sentimental, illustration de son voyage de noce en 1971, suivie du Voyage en hiver en 1990, année du décès de son épouse.

 

Conçue à partir d’oeuvres provenant de collections privées et publiques (Tokyo, New York, Paris…), complétée des archives de l’artiste, cette exposition donnera à voir et à comprendre l’enracinement de l’art d’Araki dans la culture traditionnelle japonaise.

 

Araki au Musée Guimet. 6 place d’Iéna (XVIe). Jusqu’au 5 septembre. Tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h. Tarifs : 7€ (réduit) ; 9,50€ (plein).

http://www.guimet.fr

Fermer le menu